Actualités

Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

 
 
Baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h

Au 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée passe de 90 à 80 km/h sur ces routes où la mortalité routière est la plus forte.

Lire le communiqué de presse du préfet

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière).

Quel impact pouvons-nous espérer ?

Comme l’a établi le comité des experts du Conseil national de la sécurité routière dans son rapport du 29 novembre 2013, une réduction de la vitesse maximale autorisée à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central - limitée à 90 km/h - permettrait de sauver entre 300 et 400 vies par an.

En effet, cette portion du réseau routier est celle sur laquelle les accidents mortels sont les plus fréquents : en 2016, plus de la moitié de la mortalité routière (55 %), soit 1 911 personnes tuées, est survenue sur les routes bidirectionnelles hors agglomération, majoritairement limitées à 90 km/h.

Cette estimation de vies épargnées par la mesure est d’ailleurs soutenue par Rune Elvik, chercheur et doctorant en sécurité routière qui a dédié 20 années de recherches sur le thème de la vitesse. En recueillant plus de 500 études venant du monde entier, son travail a permis de mettre en lumière une corrélation entre l’abaissement de la vitesse et le nombre d’accidents. C’est mathématique : agir sur la vitesse permet de diminuer le nombre des accidents de la route et leur gravité.


Dans le département de Tarn-et-Garonne

Le décret du 15 juin 2018 concerne la totalité du réseau routier circulable de Tarn-et-Garonne (soit près de 10 000 km), à l’exception du réseau autoroutier, qui n’est pas concerné par cette mesure (Rocade de Montauban + A 62 et A 20).

Dans le département et de façon dérogatoire, quelques tronçons à trois voies des RD 820 et 926 garderont une VMA à 90km/h lorsque 2 voies seront affectées à un sens de circulation (cela représente un linéaire total de 14 kms). Pour ces sections spécifiques le gestionnaire routier a mis en place dès aujourd’hui la signalisation nécessaire.

Les radars automatiques implantés sur le réseau où la VMA est passée à 80 km/h ont également bénéficié de la mise en place d’un panneau rappelant la vitesse maximale autorisée afin de ne pas piéger les usagers.

Au total 75 panneaux ont été mis en place dans le cadre de cette opération sur le réseau routier du département, le coût engendré par cette opération étant entièrement supporté par l’État.

Des opérations de contrôle seront prochainement menées pour sensibiliser avec pédagogie les automobilistes du département à cette nouvelle mesure.

Le communiqué de presse


En savoir plus